Atelier d'écriture

Publié le par Dom

Comme chaque semaine, et hop notre petit atelier.

Cette fois-ci un peu plus classique, il s'agit de la contrainte boule de neige.
Il s'agit de composer une poésie sur un phénomène qui croît puis qui décroît (tempête, match de foot ; )...) en ajoutant progressivement une syllabe aux vers puis en les enlevant.
Par exemple :
Doux
Vent pris
Dans les arbres
Qui trop se plient
Soudain pluie terrible
Coup de tonnerre qui gronde
Les huttes de bois s'arrachent
Puis doucement tombent
Le vent s'éteind
Calmement
Sortir
Voir
Un célèbre exemple adoré des élèves c'est la poésie de Victor Hugo : Les Djinns.

Référence de nouveau à mon site favori :
Contraintes Oulipo

Petite remarque d'Erudit (qui je le souligne n'a toujours pas laissé de commentaires....) au sujet de l'atelier précédent. On peut aussi remplacer le mot par une métaphore.
Je vous rappelle la phrase de mes élèves.
Il était une fois une fourmi-gendarme qui arrête un criminel.
Ce qui donne :
Il était une fois l'insecte industrieux comme un ouvrier, défendant les fourmillières tel un zouave sa patrie qui arrête celui qui a volé un oeuf puis un boeuf et ne peut s'arrêter en si bon chemin, Al Capone à 6 pattes.

Publié dans Atelier d'écriture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Très beau poème!<br /> Bonne idée la boule de neige, je l'utilise aussi.<br /> Bonne continuation!<br /> Kévin
Répondre