Message de soutien Isère

Publié le par Dom

Si vous êtes par là vendredi et que le sort des familles de sans-papiers ne vous est pas indifférent, rendez-vous mercredi 20 septembre à 17h30 devant la préfecture de Grenoble. C'est une manifestation de soutien pour soutenir trois familles dont les enfants laisseraient une place bien vide à l'école.

Communiqué de presse : Aucune chaise vide à l’école de Chanas

 

Le 31 août dernier, trois familles sans-papiers de Chanas, avec enfants scolarisés, ont appris par un représentant de la préfecture escorté de nombreux gendarmes leur refus de régularisation dans le cadre de la circulaire « Sarkozy ». Elles ont été contraintes de signer un document d’acceptation d’aide au retour dans leur pays d’origine, la Macédoine, sous la menace d’un transfert immédiat au centre de rétention de Lyon Satolas.

Face au risque d’arrestation, l’une des familles a repris son errance. Malgré les diverses procédures entamées par leurs avocats, les deux autres courent un danger immédiat et permanent d’expulsion.

Comme pour toutes les familles que nous avons placées sous notre protection, nous ne laisserons pas faire.

Nous ne laisserons pas l’Etat et ses services préfectoraux exercer leurs violences contre des familles Rroms dont ils ne veulent pas en France. Nous n’accepterons pas leur retour forcé en Macédoine, où victimes de discriminations, leurs enfants seront exclus de l’école et où les sommes promises pour l’aide au retour n’arriveront pas à leurs destinataires.

En prenant ces familles sous notre protection, nous ne laisserons pas se développer le racisme contre les populations Rroms qui aujourd’hui remplissent les centres de rétention.

En prenant ces familles sous notre protection, nous veillerons au respect du droit fondamental à l’éducation pour tous les enfants et les jeunes scolarisés quelle que soit leur origine.

La mobilisation grandissante des citoyens et des élus dans notre département a permis enfin à des dizaines de familles d'obtenir des autorisations de séjour qui restent cependant temporaires. D'autres, plus nombreuses, sont renvoyées à des démarches harassantes et d'autant plus angoissantes que la nouvelle loi CESEDA sur l’immigration va entrer en application.

En exigeant leur régularisation, nous voulons sortir ces familles de leur situation dramatique, de leur isolement, de leur extrême précarité et donner aux enfants les meilleures conditions de scolarisation.

Membres du Réseau Education Sans Frontières 38 et des collectifs locaux, des associations de défense des sans-papiers et des droits de l’Homme, parents d’élèves, enseignants, citoyens, élus, nous devons tous nous mobiliser pour les familles sans-papiers en danger :

 

Rassemblement de soutien mercredi 20 septembre à partir de 17h30 devant la Préfecture de Grenoble à l’appel du RESF 38, du CIIP, de la Coordination Iséroise de Soutien aux Sans Papiers, du Mrap et de Ras l’front

Publié dans Solidaires !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article