Les devoirs de CE1 avec plaisir : les verbes du 1er groupe

Publié le par Dom

J'ai décidé de mettre en route cette rubrique à chaque fois que je trouve une idée pour éviter de m'arracher les cheveux à enjoindre Grande Princesse à se lancer dans ses devoirs, pour toutes deux rébarbatifs...
Moi parce que j'ai l'impression de refaire avec elle ce que je fais toute la journée.
Elle, parce qu'elle a déjà tiré son taf d'heures et qu'elle aimerait bien avoir un peu de repos, une fois rentrée.

De plus c'est un acte de résistance au : "s'entraîner mécaniquement" et favorise l'utilisation de la conjugaison dans de vraies phrases produite par les enfants.

Aujourd'hui : apprendre le présent des verbes du premier groupe.

Vous avez déjà relu avec votre enfant, peut être l'avez-vous fait recopier (ou vous dicter s'il est plus auditif), vous avez rajouté quelques exercices type bled... et vos yeux à tous deux (parent/enfant) retombent d'ennui ?
Cet exercice est pour vous, cadeau !

Vous préparez :
- 6 petits papiers où sont écrits des verbes du 1er groupe à l'infinitif
- 6 longs papiers où sont écrits : Parce que+un pronom de conjugaison (il faut un papier par pronom : sur le premier je, sur le deuxième tu...)
- 6 longs papiers avec des questions que vous avez inventé et qui commencent par pourquoi (à mettre de côté, vous ne les utiliserez qu'à la fin).Mélangez bien chaque tas et mettez-les face contre la table.

Votre enfant retourne un papier commençant avec parce que + un papier avec un verbe.
Il doit compléter la phrase avec le verbe conjugué correctement (si c'est difficile il peut s'aider de la fameuse leçon à apprendre !) et imaginer une suite.

ex : Parce que tu....
verbe : partager
Parce que tu partages un sandwich.

Insistez sur : la majuscule, le point, le verbe...et point, cela suffit pour des CE1. Vous pourrez par la suite, si votre enfant est partant, corriger le reste, pourquoi pas avec l'aide d'un dictionnaire adapté.

Une fois les 6 phrases terminées, il suffit de piocher alternativement un papier pourquoi et un papier parce que. De ce hasard naît des effets de surprise drôles, poétiques, farfelus et parfois à jeter (mais j'ai rarement eu un résultat totalement décevant).

Je vous livre l'exercice de ce soir :

Pourquoi tu pleures ?
Parce que tu partages un sandwich.
Pourquoi on ne va pas à la piscine ?
Parce qu'il patauge dans la boue.
Pourquoi la mer est bleue ?
Parce que vous trouvez une paire de chaussettes.
Pourquoi je ne peux pas utiliser les ciseaux ?
Parce que  nous marchons dans la forêt.
Pourquoi le soleil brille-t-il ?
Parce qu'elles rêvent de princesses (n'est-ce pas qu'il tombe bien celui-là ???)
Pourquoi les arbres grandissent-ils ?
Parce que je mange des pâtes.

Cette idée que j'utilise souvent en classe vient d'un livre dont je vous ai parlé à plusieurs reprises et qui donne plein d'idées motivantes pour les apprentissages en français :
Jeux pour écrire de Michel Martin édité par Hachette. C'est un ouvrage passionnant et indispensable.
Jeux pour écrire

En espérant contribuer aux sourires de tous à l'heure des devoirs !!!!!! Et si vous avez des idées à me transmettre, je les publierai dans un article...







Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Mapie tu me diras ce que tu as obtenu ;) Fous rires garantis, Grande Princesse n'en revient encore pas et n'arrête pas de le lire à son père, hilare !
Merci beaucoup Cat, ton compliment me touche beaucoup.
Répondre
C
C'est merveilleux d'adjoindre de la poésie à des devoirs qui au départ semblent rébarbatifs!
Ta fille (et ton fils) ont bien de la chance d'avoir une maman comme ça. Je ne parle même pas de tes élèves...
Répondre
M
Je vais essayer! Cela semble amusant, juste le temps de faire quelques découpages! :)
Répondre