En réponse à la proposition d'écriture de Cat

Publié le par Dom

Cat propose à ceux qui le souhaitent l'atelier d'écriture suivant : Votre table de chevet, je n'y résiste point avant d'aller faire mon pain et de courir me coucher après une terrible semaine.

Ma table de chevet ?
Question bien intime. Qui permet d'en savoir tant sur celui qui la possède. Je relève le défi.
Je ne sais pas si j'ai envie de parler de mes tables de chevet, pluriel intentionnel ou plutôt de mes tables de chevet rêvées.
Les vraies se composent de deux meubles de supermarché, anodines, déjà quelque peu délabrées. J'aurai préféré un vrai petit meuble qui porte son histoire  : façonné par un membre de la famille avec amour, plein de traces anciennes, avec un tiroir secret rempli de lettres compromettantes mais je me contenterai d'un chevet en contreplaqué.
Nos chevets dirons-nous plutôt. Couleur pin miel, assortis au lit, ils sont surchargés. On a l'impression qu'ils sont comme le témoin d'une histoire familiale. Les livres que je viens de finir en attente d'être rendus ou rangés, celui que je dévore et les derniers qui feront mes prochaines aventures. Aujourd'hui on peut y voir : deux polars-Akounine-Mc Call Smith, deux harry potter dont un en anglais (relus pendant ma grippe), La petite fille silencieuse de Hoeg : commencé,abandonné, repris, laissé, il me déroute un peu, je le picore. Et puis il y a la place de ceux dont je rêve : un Léa Sihlol, délicieusement féérique, un gavalda et le prochain exemplaire De cape et de crocs, pas encore sorti.
Au milieu de tout cela navigue les livres que je lis à ma fille le soir. C'est notre moment doux et le matin je retrouve sur mon chevet Claude Ponti ou Yvan Pommeaux, Mafalda ou Yoko Tsuno.
Il y a aussi un rond, un peu boursouflé, peu esthétique mais c'est rituel. Le soir, je voyage en compagnie d'une tisane à la rose, au jasmin à la violette et au tilleul. J'aimerais une tasse fine en porcelaine, comme dans les romans d'Agatha Christie, négligemment tenue par une main fine et délicate bordée de dentelle. Nous ne disposons que d'un mug immense agrémenté de fruits colorés. Un peu kitch et cependant pratique.
On peut ajouter à cela des locataires volages : livres de magie, d'informatique, des romans...Alter Ego est également un lecteur assidu, mes ses livres eux, n'encombrent pas longtemps nos chevets.
http://www.nouvelle-epicerie.fr/catalogint/images/2030p.jpg
En travers du chemin pour se rendre au lit, l"unité centrale de notre tout premier ordinateur, achat datant de notre mariage, est orné d'une lampe en forme de bateau. J'ai ainsi l'impression de me rendre à Slumberland, comme Little Némo*.
C'est notre troisième chevet, on devrait s'en débarrasser, on ne peut s'y résoudre-objets inanimés avez-vous donc une âme ? C'est aussi la place réservée de notre radio réveil qui nous tire du sommeil chaque matin avec France Culture : L'éloge du savoir. Des conférences plus ou moins accessibles faite par des professeurs d'université. De quoi commencer sa journée du bon pied, le cerveau entraîné. Tout est prêt ? Tout est à sa place. Je peux me glisser dans mon lit, dévorer mes petites lignes du soir et m'envoler pour le pays de rêves. Nos deux paires de lunettes pourront se raconter des histoires pendant que nous dormirons à poings fermés, on les range souvent sur le même meuble. Bonne nuit à tous les meubles de chevet que nous découvrirons bientôt...


Comme Cat, j'enjoins tous ceux qui le souhaitent à raconter leur chevet mais je serai curieuse de connaître celui d'Oxygène...

*En référence à la bande dessinée racontant l'histoire d'un petit garçon partant dans le monde des rêves. Une première version est écrite par Winsor McCay et date de 1905. Le scénario a été repris par Moebius et Marchand, un film d'animation s'en est même inspiré. Fantasque et intelligent ces deux BD méritent de finir entre les mains de vos dévoreurs d'histoire.



Publié dans Atelier d'écriture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Tisane au réglisse, bon choix. Je réserve ça pour des lectures pétillantes, un petit Don Quichotte par exemple !<br /> Désolée pour ton com, j'aurai bien aimé,si tu as le courage de le réécrire mets-le sur ton blog...je ferai un lien.<br /> Cat je suis touchée par ton commentaire, je reste sans voix. Merci à toi parce qu'en ce moment je prends beaucoup de plaisir à écrire et cet exercice m'a beaucoup amusée.
Répondre
C
J'adore ton récit et pour l'instant je lui attribue le premier prix (ça n'était pas prévu...)même si mes autres lecteurs ont été très bons aussi.Ton texte est vraiment savoureux, ça sent la maison chaleureuse et pleine d'amour...Et on voit que tu t'es régalée à faire ce petit exercice!
Répondre
M
Bonjour Dom, je t'avais laissé un petit com hier soir, essayant de décrire ma table de chevet et te remerciant de ta visite! Malheureusement mon com a dû glisser sous la pile de journaux, bouquins, et autres livres pour enfants( mon petit luxe)...et donc se perdre sous ma pauvre table de chevet qui tente vainement d'apparaitre blanche et cérusée sous ce dédale de papier! Ah, j'oubliais...une pile de livre cache habilement le rond indélébile, laissé par une tisane au réglisse sans doute un peu trop chaude......A bientôt!
Répondre